Les orientations

Les indications thérapeutiques

Affections rhumatismales (RH)

Les soins rhumatologiques généraux et locaux procurent un effet décontracturant et myorelaxant par les hydrojets, douches à action proprioceptive, massages et mobilisation en piscine adaptée.

Les pathologies les plus couramment traitées aux Thermes de Rennes-les-Bains :

  • L’arthrose, une orientation majeure de la cure thermale de Rennes-les-Bains.

L’arthrose dans toutes ses formes douloureuses, déformantes et invalidantes et dans toutes ses localisations.

Le traitement thermal usuel de l’arthrose repose essentiellement sur des pratiques de balnéation en eau thermale, d’application de boues thermales, de kinésithérapie ou de kiné balnéothérapie, mais également des douches ou des étuves.
L’évaluation de l’Amélioration du Service Médical Rendu par la cure thermale dans le traitement de l’arthrose est un des premiers thème de recherche auquel s’est attaché l’Afreth dès 2005, notamment par la promotion de l’essai clinique, intitulé  » thermatrose « 

  • L’arthrose cervicale

L’arthrose des cervicales ou cervicarthrose, est une pathologie très fréquente notamment chez les hommes et les femmes de plus de 50 ans. Elle se caractérise par une dégradation progressive des cartilages protégeant les articulations du cou. L’arthrose cervicale peut devenir une gêne au quotidien et provoquer des douleurs, une raideur de la nuque et parfois d’intenses maux de tête.

Les soins dispensés à Rennes-les-Bains sur le traitement de l’arthrose des cervicales sont :

  1. Les massages sous l’eau se font par effleurage, friction, et pression sous rampe thermale.
  2. Les étuves des cervicales induisent un effet sédatif de la douleur.
  3. Les applications de boue (fabriquée et conditionnée dans la station), ont un effet sédatif de la douleur de l’inflammation articulaire sous-jacente.
  4. Les douches locales apportent une action stimulante et décontractante

 

  • la lombalgie chronique

  • les pathologies dont on connaît l’importance de la maîtrise pondérale dans la prise en charge (sciatiques, cruralgies et névralgies cervicobrachiales)

  • les rhumatismes inflammatoires

  • les rhumatismes abarticulaires

  • les séquelles de traumatismes : 

    • Séquelles douloureuses
    • Raideurs
    • Œdèmes post fracturaires
    • Séquelles douloureuses des luxations et entorses
    • Syndromes algodystrophiques.
  • les arthropathies microcristalines : goutte et chondrocalcinose 

  • Rhumatismes dégénératifs 

  • Arthrose : des mains et des pieds, polyarthrose

  • Colonne vertébrale : lombalgie chronique, sciatique et cruralgie chroniques

  • Tendinopathie : après échec des traitements médicaux